Soutenez Blast, nouveau média indépendant : https://www.blast-info.fr/soutenir

Vous ne le savez peut-être pas mais le premier sommet de la terre a été organisé par l’ONU en 1972 à Stockholm après de premières alertes scientifiques sur le dérèglement climatique et les enjeux écologiques, à ce moment-là, les dirigeants du monde étaient conscients du risque et en discutaient. Et pourtant 50 années plus tard, en 2022, les émissions de gaz à effet de serre ne montrent aucun signe de diminution globale et nous battons des records d’émission et de température presque chaque année.
Alors, que s’est-il passé depuis cinquante ans pour que, malgré des centaines de sommets, conférences, traités et conventions, le dérèglement climatique, les pressions sur la biodiversité ne cessent de s’aggraver ? Pourquoi alors que depuis 50 ans, les effets du dérèglement climatique sont connus, documentés chaque année avec plus de précision, l’action politique et internationale n’a pas été à la hauteur de ce défi existentiel pour l’humanité ? Alors que s’achève la COP27, qui a accueilli un nombre record de lobbyistes des énergies fossiles, entretien avec Christophe Bonneuil, historien des sciences pour comprendre notamment comment les lobbies fossiles ont fabriqué le doute sur le changement climatique et empêché la mise en place d’actions ambitieuses, le tout au nom du profit plutôt que de la vie.

Journaliste : Paloma Moritz
Montage : Louis Diologent et Camille Chalot
Images : Arthur Frainet
Son : Baptiste Veilhan
Graphisme : Adrien Colrat
Diffusion : Maxime Hector
Directeur du développement : Mathias Enthoven
Rédaction en chef : Soumaya Benaissa
Directeur de la rédaction : Denis Robert

Le site : https://www.blast-info.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/blastofficiel
Twitter : https://twitter.com/blast_france
Instagram : https://www.instagram.com/blastofficiel/

#transition
#lobby
#pétrole

source